L’EPOQUE 2020/28: CELA DOIT S’ENTENDRE

L’EPOQUE 2020/28: CELA DOIT S’ENTENDRE

Après les Époques 2018 et 2019, voici le vingt-huitième de cette nouvelle Époque 2020 avec BARBARA AUZOU : CELA DOIT S’ENTENDRE. Merci de considérer que le poème est indissociable du tableau et vice-versa…

 

P1060186

L’EPOQUE 2020/28 « Cela doit s’entendre Niala Acrylique s/toile 65×54

Sans trêve quotidiennement

moi le dévoreur de lampes

j’interroge l’eau profonde

grande femme incertaine

jusque dans ses brusques détentes

les filaments de ses cheveux

viennent  toujours me surprendre

à la tempe et le temps d’un cri

quand elle s’amuse à pêcher

avec un jonc sa robe d’écume

me frôle je repars à la nage

chercher encore ce qui fonde

le receptacle de toute une vie

et ça bat des larmes et ça submerge

ce souffle tendre et ambitieux

qui nous réinvente l’amour fort

c’est l’amour fou j’y bois à genoux

il est si rond de ses ondes

cet indicible parler clair

que cela doit s’entendre

Barbara Auzou.

5 réflexions sur “L’EPOQUE 2020/28: CELA DOIT S’ENTENDRE

  1. Aimer ce poème ne dirait pas assez ce qu’il transporte, métaphore nourricière, peinture de plafond tenant debout en tout, chevet pour des nuits de rêve, même sans ses lunettes..
    Peindre ton écriture, Ma, est plus qu’aimer, c’est pénétrer dedans jusqu’à la cellule….

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.