L’EPOQUE 2019/47: LES VILLAGES BLANCS V

Voici LES VILLAGES BLANCS V , le quarante-septième de L’Epoque 2019 avec BARBARA AUZOU.

C’est un travail à quatre mains , merci d’en tenir compte dans vos commentaires et vos like. (La parution de L’Epoque 2018 est en cours aux Editions Traversées. Prévision : fin novembre.)

les villages blancs 5

  L’EPOQUE 2019/47

« Les Villages Blancs 5 »
Niala
Acrylique s/toile 65×54

On a lavé nos cœurs dans la rivière

Tu avais des poissons entre les seins

Qui coulaient de bonheur. J’avais

Le sens de la quête et un goût du bâti certain.

Notre maison serait ouverte sur la mer

Les arbres s’y inviteraient par les fenêtres.

Les versants du relief y seraient adoucis

Et au-dessus de cette innocence retrouvée

Se balanceraient les fruits et les preuves de la vie

À la coupe de nos gestes.

Je crois bien que c’est à l’aube de nos mains

Quand point le premier soleil

Que l’on conçut dans un sourire l’idée

D’un enfant buissonnier

Abeille d’un escalier perpétuel qui sait

Ce qu’aimer veut dire

Et voleur amendé de figues et de raisins.

Barbara Auzou

L’EPOQUE 2019/46: LES VILLAGES BLANCS IV

Voici « LES VILLAGES BLANCS IV » le quarante-sixième de cette nouvelle Epoque 2019 avec BARBARA AUZOU

C’est un travail à quatre mains , merci d’en tenir compte dans vos commentaires et vos like. (La parution de L’Epoque 2018 est en cours aux Editions Traversées. Prévision : fin novembre.)

les villages blancs 4

L’EPOQUE 2019/46

« Les Villages Blancs 4 »
Niala
Acrylique s/toile 65×54

 

Il faudra bien encore

Que je te peigne les couleurs

À te rejoindre dans les yeux

Par beau temps et l’enfant

Trop conscient du complot

Les lézards sur les murs

Qui font des ombres démesurées

L’indifférence sur les cœurs et sur les corps

Et puis la chaux posée sur les nuits rudes

Les oiseaux placides nés de mes oiseaux foudroyés

Mes pensées amères emportées à grands coups d’ailes

Vers des villages blancs et nus.

Ô ma lucide

Sans détour je te dénude

De tous tes âges

Le pinceau dans la peinture

Tu ne seras pas de celles qui s’habituent

Et déjà tu as moins peur

De ce qui, interdit d’amour,

N’en s’aime que davantage.

 

 

Barbara Auzou

L’EPOQUE 2019/45: LES VILLAGES BLANCS III

Voici « LES VILLAGES BLANCS III » le quarante-cinquième de cette nouvelle Epoque 2019 avec BARBARA AUZOU.

C’est un travail à quatre mains , merci d’en tenir compte dans vos commentaires et vos like. (La parution de L’Epoque 2018 est en cours aux Editions Traversées. Prévision : fin novembre.)

Les Villages blancs 3 (45

L’EPOQUE 2019/45
« Les Villages Blancs 3 »
Niala
Acrylique sur/toile 61×46

On avait promis aux oiseaux

Qu’on reviendrait en ce lieu

Quand on saurait à qui donner

L’air et la main dans les cheveux

Passée tout entière après le nuage ancien.

Le sein fier monte dans l’amandier et son lendemain

La peau aux aguets derrière la valve double du fruit :

Ce sera pour bientôt l’apex

L’amande pour tes lèvres circonflexes

Et la douceur qui s’ignorait passera aux aveux

Face à l’autre visage du temps.

La pierre vive à son cœur accordée

Mûrira sur l’ocre incendiée

De nos tendres moments

Au bord de ce blanc

Par quoi le rouge arrive.

Barbara Auzou.

L’EPOQUE 2019/44: LES TERRIERS I

Voici « LES TERRIERS I » le quarante-quatrième de cette nouvelle Epoque 2019 avec BARBARA AUZOU.

C’est un travail à quatre mains , merci d’en tenir compte dans vos commentaires et vos like. (La parution de L’Epoque 2018 est en cours aux Editions Traversées. Prévision : fin novembre.)

les terriers 1

L’EPOQUE 2019/44

« Les Terriers 1 »

Niala
Acrylique s/toile 61×46

C’est

Contre la violence native

Et avec un peu de vent favorable

Que nous bâtissons sur la réplique douce du frisson

La maison définitive la tendre trêve

Et c’est notre territoire ton ardeur

Ce silence qui creuse des lits jusqu’au cœur

La lumière pour le soir la fraîcheur pour l’été

Franches comme une trouée au gîte animal du rêve.

Sur le sang des choses veille l’ombre stable

Et tutélaire des peupliers. L’amour clair comme l’étoile du matin

À dos de lièvre bat la vallée. Blancs les cailloux du jardin

Se sont ouverts pour devenir pierres et puis hiboux

Et les fruits osent pousser la porte ; vois comme ils se balancent

Au verre de l’intégrité première. Nous leur laisserons

L’insaisissable et leur part de secret tout enveloppés

Que nous serons par la chaude émotion de la terre

Où fume notre présence debout.

Barbara Auzou.

L’EPOQUE 2019/43: LES VILLAGES BLANCS II

Voici « LES VILLAGES BLANCS II » le quarante-troisième de cette nouvelle Epoque 2019 avec BARBARA AUZOU

C’est un travail à quatre mains , merci d’en tenir compte dans vos commentaires et vos like. (La parution de L’Epoque 2018 est en cours aux Editions Traversées. Prévision : fin novembre.)

P1050938

L’EPOQUE 2019/43

« Les Villages Blancs 2 »
Niala
Acrylique s/toile 55×46

À te détenir

Sans partage toi que le soleil

Frappe la première j’ai

Laissé mes chaussures à la lune

Pour ouvrir palpables des villages blancs à leur destinée

Aux choses sobres et aux fiers sorbiers

Et j’ai vu incrédule les tendres configurations que prenait

La trajectoire de l’aube dans la treille.

 

Superposable la pierre de ton long regard fut-elle antérieure en vérité

À ces lents paysages patients d’oliviers que je caressais de mes mains?

Habillée à la hâte de fleurs d’oranger et d’une robe toute neuve

Que je t’enlève en pensée tu avances sous les acacias.

Beaux et lavés de frais les enfants se balancent à ton bras.

 

Je vous rejoins avec trois poignées d’amandes fraîches

Et des rêves qui ne cherchent plus de preuves.

Barbara Auzou.