Publié le

3, 4 et 5 Août 2018 a ECHALLAT 16170 – 12° FESTIVAL D’ART EN VILLAGE – Expositon chez l’Habitant

3, 4 et 5 Août 2018

a

ECHALLAT 16170

12° FESTIVAL D’ART EN VILLAGE

Expositon chez l’Habitant

 

NIALA – ECHALL‘ARTS 2018

10 Oeuvres exposées numérotées de 1 à 10

AUTAN OCCITAN

2018

Acrylique s/toile 46×38

Prix unitaire : 500,00€

IMG_1600

LE JARDIN DE NIALA

9, Rue de la Chaume 16i00 BOUTIERS-SAINT-TROJAN

Portable : 06 8419 18 49

Visites sur rendez-vous

Président du Cercle des Beaux-Arts Poitou-Charentes

Président-Fondateur du Salon des Vendanges de Cognac

Président-Fondateur de l’Atelier du Duodénaire

Membre : Maison des Artistes, A.D.A.G.P., C.T.I., S.N.A.P., S.A.D.A.P.P

http://www.niala-galeries.com

https://lireditelle.wordpress.com/

https://alainnialablog.wordpress.com/

P1050680

P1050682P1050684

P1050686

P1050689

P1050691

P1050693

P1050696

P1050698

P1050702

Publié le

AUTAN OCCITAN 4

AUTAN OCCITAN 4

Autan-Occitan est une série de 10 tableaux de Niala à partir desquels Barbara Auzou a écrit 10 poèmes. Il s’agit donc d’une oeuvre commune de deux auteurs indissociables

Notre pays de cocagne

Était à portée de main

Et à la paume de ces terres grasses

Mollement ondulées où s’entassent

Des maisons coiffées de tuiles

Que nous couronnions de châteaux ou de moulins.

Ni le hoquet ombrageux de la montagne noire qui menace

Ni d’un curé littéraire les obscurs sermons

Au-dessus des trois anciennes aires de battage

N’eurent un seul jour raison

Du grenier à blé de nos corps

Et du calcaire de nos os qui laissait glisser l’orage.

Au pigment de nos saisons attendries,

Nous rendions les moulins au vent, le nom à la toile d’or

Et les débris de pastels clairs au canal du midi.

Barbara Auzou

P1050686

Autan Occitan 4 – 2018 – Niala – Acrylique s/toile 46×38

Publié le

AUTAN OCCITAN 3

AUTAN OCCITAN 3

Autan-Occitan est une série de 10 tableaux de Niala à partir desquels Barbara Auzou a écrit 10 poèmes. Il s’agit donc d’une oeuvre commune de deux auteurs indissociables

 

Au ciste buissonnant

Et à son étamine jaune

S’offrant au vent d’Autan

J’ai cherché ta présence

Dans la transhumance

Des étés atones

Mesurant le pas et le degré

Dans des sous bois

De chênes verts que rien n’étonne

Et dans d’immenses registres de reliefs

Qui laissaient le pied sec de ton absence

Sur la pinède heurtée.

Martelant la pierre

De la circulade amère à Gruissan

J’ai pansé la blessure dans les  bras du courant

Et l’ai jetée dans l’Ayrolle et le Campignol

Comme une enfance de cailloux se réécrivant

Pour renaître cri dans l’étang de Grazel

Pour renaître femme à la poussière ocre

D’un fief que tout affole.

Barbara Auzou

P1050684

Autan Occitan 3 – 2018 – Niala – Acrylique s/toile 46×38

Publié le

AUTAN OCCITAN 2

AUTAN OCCITAN 2

C’est seulement maintenant que l’heure sanguine abdique

entraînant sous sa jupe humide l’odeur lourde

des menthes écrasées d’insectes

que le vent sournois balayait encore tout à l’heure

et la terre qui s’était rêvée sable redevient terre

pour le marcheur emprunté rêvant de garrigues

sous les sarcasmes de la pierre froide statue

chimère de son invariable désir de s’ancrer là

C’est dans un fracas de mots perdus

que l’heure sanguine se disloque

étalant un baume de silence inquiétant

sur les morsures du sel et du vent

promesse rauque d’un lendemain de chaleur

où la vipère attend.

Barbara Auzou

P1050682

Autan Occitan 2 – 2018 – Niala – Acrylique s/toile 46×38

Publié le

AUTAN OCCITAN 1

AUTAN OCCITAN 1

La raison du chemin

Est une main de terre

Tendue sans réserve

Sur le théâtre pourpre

D’une maison en territoire choisi.

Elle abrite ce qu’on ne retient pas

Aux draps du quotidien blême

Et la narration de l’autre

Epouse la venteuse géographie

De silencieux et lointains jardins

Où poussent des images de chair

A s’endormir dans le repli de son bras.

Le genou se balance à l’anse de la pierre et de la peine

Et convoque obstinément la mer

Comme une clarté salutaire

Que l’on remue en se parlant tout bas.

Barbara Auzou

P1050680

Autan Occitan 1 – 2018 – Niala – Acrylique s/toile 46×38