« FLORE » – NIALA 2021 – ACRYLIQUE S/TOILE 65X54

« FLORE »

NIALA

2021

ACRYLIQUE S/TOILE 65X5

A Flore

Statue !
les orties se font douces
à l’ombre de tes mains.

Une sève à tes pieds
monte à pas de glycine
et ne s’ouvre que mûre
à hauteur de tes lèvres.

Le ciseau qui te fit
n’alla pas jusqu’à l’âme
tant le roc était dur.

Rien n’étonne tes yeux :
ni un vol d’anémones
ni mon rêve amoureux.

Philippe Martineau

A Barbara

Native du soleil

montée à bord de l »oiseau trouvant l’altitude

le vase de ton aisselle rassemble les parfums d’essences florales mêlés aux menthes enivrantes

d’un regard qui parle

et

se montre sans dire un maux.

Niala-Loisobleu

23 Juin 2021

« CE MARIN BLEU DE ROSE – NIALA 2021 – ACRYLIQUE S/TOILE 55X46

« CE MATIN BLEU DE ROSE »

NIALA

2021

ACRYLIQUE S/TOILE 55X46

Rose

Aux dégâts de ses pétales dispersées par des pluies d’orages vengeurs

elle se tient les yeux au seul mouvement de vie qui vaille d’espérer

Les bras dans le geste du ballet d’expression-corporelle

Rose la danseuse qui étoile d’amour humble, se penche en diagonale sur l’horizon

seins à la verticale du battement perpétuel

L’horreur n’est pas dissimulable l’homme a fait de la fleur du monde sa décharge sauvage en fuyant toute responsabilité dans tous les domaines

Rose doit-elle se sacrifier comme un quelconque dogme l’amènerait à se fustiger pour pouvoir continuer son massacre sans le moindre scrupule ?

Non l’amour doit demeurer nu et ne doit surtout pas se vêtir de la fourberie des prédicateurs

Rose tient son bouton sur la branche qui n’a pas été cassée par le vent mauvais

Rose est bleue comme un rêve que la lucidité garde pour tenir la vie debout

Rose que ses tâches de rousses heurs alambiquent

un assemblage de fragrances magique.

Niala-Loisobleu – 22 Juin 2021

« DEMAINS BLEUS » – NIALA 2021 – ACRYLIQUE S/TOILE 60X60

« DEMAINS BLEUS »

NIALA

2021

ACRYLIQUE S/ TOILE 60X60

LE RÊVEUR

Le rêveur ne vit pas réellement, il déambule

D’une pensée à l’autre, il erre sur cette terre

Remplie de chaos et de champs fleuris, il erre…

Tel un pauvre hère qui de sa songeuse bulle

Pourfend et poursuit sans trêve rêves et malandrins…

Il ne ressemble à personne, ni roi, ni prince ou mandarin…

Il rêve…

D’un amour inaccessible il fait la quête…

Et d’un pas alerte, il poursuit d’une chimère l’enquête…

Il rêve…

Il a vu tant de mondes, tant d’étoiles, tant de temps…

Galaxies éphémères qui ne durent qu’un battement de cœur…

D’un souffle d ‘été… et pourtant…

Il rêve de son âme sœur qui lui a ravit le cœur…

Couverts de Bleus nuits, bleus sur le cœur, bleus azurés…

Regarde-le, Toi, qui l’envie ; Toi, dont je parle… Sois-en assuré…

Il respire à peine, il halète, il suffoque, il se meurt…

De cette semence d’espoir naît un bourgeon duveteux…

Devine-le, respire-le, caresse-le… il n’est plus comme eux…

Il porte création et demain…

Il te fait signe des deux mains…

Rejoins-le, Lui, qui rêve au fond de Toi…

Lui qui ne demande qu’un Toit…

Lui qui fonde Tout sur un rêve

Inachevé, à construire et à imaginer sous peine qu’il ne crève…

Te sens-tu vivre enfin ?

Mords dans cette vie à pleine bouche à pleines mains…

Il est si difficile de dire «  » Je t’aime «  »…

Il est si difficile de vivre «  » Je t’aime «  »…

Il rêve… Fais-en sorte qu’il Rêve…

If Yves !

Yves Wauthier

PAS-DE-PORTE – NIALA 2021 – ACRYLIQUE S/TOILE 545X38

« PAS-DE-PORTE »

NIALA

2021

ACRYLIQUE S/TOILE 55X38

A l’alignement de la côte les cigognes lâchent

un envol de montgolfières

ô couleurs vagissant pour tirer l’horizon de son ornière

Des eaux de nefs, du pont ou bien durant

l’ombilic ne se coupera jamais de la lumière même en grève de soleil

Que l’ombre se prostitue

soit infâme

qu’importe la tendresse bordel ils seront là pour leur part d’héritage

L’enfant d’ailleurs lui, il est là sans la plus petite faille

à l’angle du paysage

au pas-de-porte pour suivre

prés natales collines à dessein maternel

remparts de maison-mère du coeur-bleu

le solide maillon d’une union qui fait sa chaîne

Niala-Loisobleu.

30 Mai 2021