L’EPOQUE 2019/33 – « TRANSE-MIGRATION I »

L’EPOQUE 2019/33 – « TRANSE-MIGRATION I »

Voici « TRANSE-MIGRATION I » le trente-troisième de cette nouvelle Epoque 2019 avec Barbara Auzou.

C’est un travail à quatre mains , merci d’en tenir compte dans vos commentaires.

transe migration

L’EPOQUE 2019/ 33

TRANSE-MIGRATION I

Acrylique s/toile

116×81

NIALA

Au bout de notre peine escarpée

Aurions-nous un seul instant pensé

Trouver une maison qui nous dise oui aussi passionnément

Qui épouse à la fois l’écriture du vent

Et copie la tendre calligraphie des oiseaux?

D’où venions-nous avec notre esprit ardent

Et l’impulsion de la vérité qu’on portait à même le dos

Pour que notre silence habité

Cause à ce point l’étonnement

Et que la charge espiègle de notre sang

Tout entière se répande dans les vignes?

Dans les feuilles le réseau de nos nerfs comme une insigne

Ploie de longues arcades qui font les printemps

Dans le regard clair des enfants

À qui nous parlons par habitude la douce langue maternelle

Gonflée au buste d’un suc abondant

La gitane de nos matins aux bracelets énergiques

Leur souffle en secret quelque chiffre magique

Menant au sanctuaire d’une vaste quiétude

Initiée et vierge comme une marelle

Barbara Auzou

2 réflexions sur “L’EPOQUE 2019/33 – « TRANSE-MIGRATION I »

  1. L’humain dans ce qu’il est capable d’accomplir de BEAU…
    C’est fragile, c’est sublime, ça monte haut, retombe et recommence toujours…Le seul acte de foi que je signe de tout mon corps…

  2. Pierre après pierre ils montèrent cette maison-nid comme on commence par fonder l’Arbre
    à quatre-mains
    clavier allegreto
    Les jours à dos
    les heurs à bras
    et le tant à tirer des reins
    le coteau monte en déclinant paradoxalement
    33 dit-il d’un effort extrême
    33 se souda-elle- comme l’écho qui se lie avant d’écrire
    Et du vain au pressoir à pieds-nus ils ils foulèrent
    Eux-seuls sauront à jamais la nature exceptionnelle de ce grand-cru

    Merci Ma, merci…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.