Publié le

NOTRE JARDIN BLEU 6

NOTRE JARDIN BLEU 6

L’aube a soulevé ses aisselles

dans l’heure silencieuse pour suspendre

ton image unique aux feuilles du tremble

et l’étoile feinte des séductions charnelles

s’entretient avec le vent de choses éternelles

dans le tendre jardin de la paix blonde.

 

Des mains neuves et sans mémoire

cueillent l’orange bleue du jour

et s’émeuvent de l’amer savoir du monde

en recul sur la vie, en recul sur l’amour.

 

C’est l’heure du pavot et de la cérémonie des coffrets

et l’enfant fiévreux de ton regard rampe

inquiet entre la persistance et l’origine,

s’allonge au berceau tressé de ses racines;

au front, une moiteur que ma main de menthe éponge.

 

Aussi longtemps que s’allumeront les lampes

sur le feu et la faim, la fleur de mon genou

s’offrira comme l’ultime rampe

qui mène aux marches humides de nos songes.

 

 

Barbara Auzou.

 

P1050747

 

Notre Jardin Bleu 6 – 2018 – Niala – Acrylique s/carton toilé 55×38, encadré

 

 

 

>

4 réflexions au sujet de « NOTRE JARDIN BLEU 6 »

  1. Courbes de l’abandon, courbes de la confiance, courbes de la couleur…Harmonie matricielle…
    Merci mon Alain…

    1. Matrice ciel, ni dieu ni mètre, l’amour ne se mesure pas en dépendant totalement de Nous..
      Merci ma Barbara, lèvres décloses….

  2. Ta partie d’encre s’ouvre, merci Julie.

  3. Merci les feuillets du patrimoine.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.