Publié le

NOTRE JARDIN BLEU 4

NOTRE JARDIN BLEU 4

Et nous nous sommes éveillés

dormant encore sur l’élan

de la liberté des corps

au jardin bleu érigé contre

la ferraille usée

des passagères rencontres

qui laissaient un goût de sang

à nos bouches éprouvées.

J’ai planté mon âme

au coeur de tes rosiers anciens

qui dessinaient les ruelles artisanes

de notre Eternel besogneux;

 tu t’es niché au creux

de l’asile transitoire

que racontait cette histoire

d’eau libre et de feu.

Au bleu pavot du matin,

nous avons mis en dépot dans nos mains

jointes

l’oiseau chaud de nos poumons

nous promettant que son vol n’emprunte

jamais la triste artère du commun.

Barbara Auzou

P1050728

Notre Jardin Bleu 4 – 2018 – Niala – Acrylique s/toile 61×46

3 réflexions au sujet de « NOTRE JARDIN BLEU 4 »

  1. ô oui allonger mon corps fatigué ce soir dans ce jardin bleu merveilleux…et le lendemain, avec ardeur en prendre soin encore comme une abeille ouvrière…

  2. L’ombre étant néantisé, me voici en un seul corps allongé, le relief qui amplifie n’affecte en rien le silence qui en émane. C’est le m’aime ma Barbara…

    1. Ainsi, nous voilà sauvés, tellement…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.