Publié le 3 commentaires

LES VILLAGES BLEUS 2

IMG_1586

LES VILLAGES BLEUS 2

Par la vitre

le temps tourné vert

l’oeil émasculé

sort les maisons de sa rétine

Telle

image d’espoir

j’ai construit Bleu

Mon vélo mis en cale sèche

dans une série noire

se détrousse, perspective chapardée

L’infortune sourit aux amoureux

pour tant d’hiver vrillé à leur quête

Alors à mon coeur décousu

j’épingle le pourquoi de mes villages, sans autre justificatif

L’âtre parlera d’elle m’aime

du feu intérieur et de l’Absolu, seul printemps du poète fou.

Alain Niala – 15 Mars 2017

P1050264 - Copie (2)

Les Villages Bleus 2 – 2017 – Niala – Acrylique s/contrecollé, encadré s/verre 65×50

Enregistrer

3 réflexions au sujet de « LES VILLAGES BLEUS 2 »

  1. A travers les doigts du brouillard on entend comme un grattement. Collant l’oreille en stéthoscope il se pourrait bien qu’un changement soit en marche.
    Merci delattray.

  2. Sur la blancheur de sa poitrine les veines bleues faisaient le chemin. Pas besoin de GPS, pour se perdre et dans le murmure des doigts le printemps venait sans voix se mettre au bon endroit. Les pointes de ses grandes mèches avaient retenues tous les accents du vent.
    Merci Célestine.

  3. Oh merci Linette, ton passage me fait étape dans mon coin du monde de prédilection, l’Asie du Sud-Est !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.