Publié par 4 commentaires

ATELIER & MURMURES 9

ATELIER & MURMURES 9

Image de complaisance d’un hasard d’eux

itinéraire

les jours naviguent sous pavillon noir

m’aime quand il fait beau

Il faut traverser le miroir des « ah les l’où êtes »

jusqu’à trouver le bon pore

pour y reconnaître au cap et d’épais

le réel

protégé par le mimétisme

de l’authentique des finitions exprimées.

Alain Niala – 11 Mars 2017

P1050250

Atelier et Murmures 9 – 2017 – Niala – Acrylique s/contrecollé encadré s/verre 30×40

4 réflexions au sujet de « ATELIER & MURMURES 9 »

  1. Et là se posant
    l’herbe verdit
    d’un aria.
    Le ciel de l’Ô paiera

    Merci Audrey.

  2. Nous avions vu s’éloigner le rivage
    quand se tendit la traîne
    quelle joie de voir le soleil faire surface.

    Merci On met les voiles.

  3. Vol quand ?
    La rue Sption sort de trvaux
    l’un passe
    l’Autre suit !

    Merci delattray

  4. Les rousseurs faisaient à son chant, un merveilleux pubis de chat-vanne. Ô que j’aime les feux de seins j’en, on se saute, on se saute à la hune et la deux, Célestine !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.