Publié par Un commentaire

En passant

Je regarde ces derniers jours d’été avec toi. Le soleil réunit les vérités lumineuses comme un ex-voto pour dégourdir des troubles qu’un dérèglement climatique a favorisé. Le teint derrière tes grosses lunettes est si tendre que le dessin de tes lèvres écluse comme un air de Barbara. Les rues autour de Montparnasse retiennent des tons de sang dans leurs artères. Cécile est prête à acquérir son divan. Ce soir Éric et moi nous irons à St-Germain-des-Prés lui trouver des clients. On remontera rue Delambre par l’Observatoire, la nuit est claire. J’ai pensé qu’une femme à venir naîtrait quelque part.

Niala-Loisobleu – 11/09/19

Une réflexion au sujet de « En passant »

  1. Oui, le soleil a réuni ses vérités lumineuses…Des épreuves on passe par le feu, Mon…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.