L’EPOQUE 2020/37: LES ENFANTS DE GAÏA 3

L’EPOQUE 2020/37: LES ENFANTS DE GAÏA 3

 

 

Après les Époques 2018 et 2019, voici le trente-septième de cette nouvelle Époque 2020 avec BARBARA AUZOU : LES ENFANTS DE GAÏA 3  . Merci de considérer que le poème est indissociable du tableau et vice-versa…

L’EPOQUE 2020/37

« Les enfants de Gaïa 3 »
 
Niala
 
Acrylique s/toile 61×50
 
 
 
 
 

 

 

Si la pensée d’une vie

 

Ne peut tenir tout entière en l’homme

 

Mets ta tête entre mes bras

 

Personne ne commence là où il veut

 

Autant choisir là où l’on va

 

Il y a pourtant des chemins de transparence

 

Que je tire de tes yeux comme un fruit lourd

 

Il s’exprime du dedans c’est une pomme

 

Et je veux fonder à nouveau

 

J’ai fui j’ai failli fuir je reviens

 

Pour ces enfants-là

 

Leur élégance d’oiseaux devant les fumées d’incendies

 

Leurs concerts de canons délicats dans les branches

 

Métissés d’aurores à coups de poings et de jouir joyeux

 

Quand le pur azur s’abrège demeure ce pays d’orgues blanches

 

Ce paravent forcené d’arbres et de lupins

 

Derrière lequel tu laisseras mûrir  ton amour

 

Silencieux comme un jus fragile

 

 

 

Barbara Auzou.

 

 

2 réflexions sur “L’EPOQUE 2020/37: LES ENFANTS DE GAÏA 3

  1. Sommes de ceux-là
    une force vive d’encre de couleurs
    si le vent fouette
    la maison attelée satisfait le cheval
    rien ne sert autrement qu’en commun
    l’horloge de l’Univers fuse unique…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.