Publié le

NOTRE JARDIN BLEU 8

NOTRE JARDIN BLEU 8

 

 

Tout perdure et reste peuplé

d’attente au poplité

que l’on ouvre avec une douceur émue

devisant encore sur le prix du blé,

le destin tremblant des mots d’or

et la couleur flouée de l’absolu.

Rouges au bleu pareilles

nos fondations comme des cabanes érigées

sur le grand loisir des pleines journées

et des grands soleils peuplés d’oiseaux féconds

que je devine à la pomme de leur chant picorant alertés

le pain chaud et rond de ta blonde poitrine.

Comme on bâtit  et comme on reste

nous faisons des champs à nos pieds

nos objets rares, nos objets neufs, nos émoluments terrestres.

Il y a un goût de sel fin et d’éternel

sur les fleurs poussées dans le jardin de l’amour

et le genou ouvrier à terre, on signe le pacte

comme un siècle d’homme en quelques jours

apaise la joue fardée et la bête alarmée de nos actes.

Barbara Auzou

P1050754

Notre jardin bleu 8 – 2018 – Niala – Acrylique s/toile 73×60, encadré.

4 réflexions au sujet de « NOTRE JARDIN BLEU 8 »

  1. Arrondir ses flancs…et rester.
    Merci pour la couleur à vivre que tu me donnes mon Alain.

    1. Les flancs quais sont les hôtes les plus douillets..,
      Tes mots sont ma couleur de vie ma Barbara.

  2. Mes quais mes quais mais qu’est-ce que sait ?
    L’attache a l’encre bien sûr…
    Je t’embrasse, merci Julie

    1. Merci Niala. Bonne soirée!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.